36 Bohey, Doncols L-9647
+352 28 89 23 64

Réinventons le digital

Ce vendredi 19 octobre, Thierry Geerts, CEO de Google Benelux, était présent à une conférence mise en place par l’Institut Notre Dame Séminaire de Bastogne, pour présenter son livre « Digitalis » ainsi que les enjeux du monde numérique. Son point de vue sur le sujet nous a permis de mieux concevoir l’ampleur et l’influence de la digitalisation sur notre société actuelle.

C’est pourquoi nous avons décidé de partager avec vous notre vision de ce qui a été dit par Mr Thierry Geerts.

Internet permet des échanges mondiaux et instantanés. Comme illustré dans le discours de Mr Geerts, cette technologie permet de réunir mondialement plus de 4 milliards de personnes. Et même dans les villages les plus reculés d’Afrique, l’information s’accède via la toile. Bien que le monde du Web existe depuis 25 ans déjà, un changement bien plus récent vient chambouler l’utilisation qui est faite d’internet, à savoir, le smartphone et les technologies mobiles.

Il est essentiel pour les entreprises actuelles d’accorder une importance capitale au tournant numérique. Sans adaptation à l’évolution du numérique, une entreprise quelconque laisse ainsi tomber un manque à gagner considérable, pourtant facilement accessible en s’accordant une visibilité minimale sur le réseau que constitue internet. Et cela est valable pour toutes les tranches du tissu économique et institutionnel, en particulier en Belgique ou les chiffres de l’adaptabilité des entreprises face au numérique sont assez criants.

Des chiffres éloquents

La moitié des entreprises belges disposent d’un site internet, et seulement 13% disposent d’un site responsive (adapté aux smartphones et tablettes), ce qui est pourtant devenu un standard depuis quelques années sur le marché du Web.

Il y a donc un retard non négligeable des entreprises belges face à la prise en main du numérique.

Un consommateur hyper-connecté

Grâce aux 90% de belges connectés à internet, l’avance considérable concédée à nos voisins hollandais et français leur permet de jouir de 70% du commerce en ligne belge, ce qui accentue le retard de notre plat pays. Toutefois, cette constatation ne se veut pas uniquement alarmiste, mais surtout et avant tout présage de croissance pour tout acteur potentiel du commerce en ligne en Belgique.

Précurseurs sur la révolution industrielle

C’est aussi dans cet ordre d’idée que Mr Geerts a articulé son discours, dirigé vers une Wallonie qui auparavant menait les innovations technologiques de la première révolution industrielle. Cette même Wallonie, qui autrefois, était un précurseur technologique de taille, montre aujourd’hui un retard flagrant au niveau des technologies numériques, probablement dû à la peur et aux réticences qu’ont pu causer les deux guerres mondiales qui se sont jouées au sein de ses frontières.

C’est aujourd’hui cette même Wallonie qui doit relever la tête pour chercher à rattraper un train numérique définitivement en marche. Pour ce faire, la Wallonie doit d’abord réviser sa stratégie digitale, avant de réinventer l’approche et les moyens employés par les entreprises sur le domaine du numérique.

Notre réponse à cette problématique

C’est donc dans ce même ordre d’idée que nous développons actuellement une offre mieux ciblée sur les acteurs du tissu économique local, en proposant notamment un suivi plus approfondi sur les aspects de la communication et du marketing digital.

Ainsi, nous pouvons mieux accompagner les PME qui se décident à rattraper le train du numérique, par la conception de leur stratégie et de leur image digitale, articulées par la création de leur site web et de contenus visuels et identitaires.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.